C’est mercredi, c’est misandrie!

1_7RTM4

Bonjour, bonjooour, ça faisait longtemps!

J’ai été très occupée. C’est même pas une blague, dernièrement j’ai fait des trucs très très sérieux. Disons que j’essaie de me construire une carrière qui me rapporte assez d’oseille pour acheter des croquettes de luxe à mes chats, qui leur rendront le poil soyeux et les feront vivre jusqu’à 32 ans (au moins). D’un autre côté, je travaille activement avec le Lobby Ultra-Secret des Féministes Castratrices et Avides de Pouvoir (le LUSFCAP, pour les intimes) sur des activités aussi variées et ludiques que la domination du monde, l’embrigadement homosexuel des enfants et la fabrication de bébés dans des éprouvettes.

Même au milieu de tout cela, j’ai trouvé le temps de vous pondre un article en ces temps de partage, de joie et de crise de foie. Cet article donc, tout plein d’amour et de tendresse, recense allègrement les pires mecs cis qui ont croisé mon chemin et avec lesquels j’ai pu batifoler (pas tous, je précise), lors de mes errements hétérosexuels. Pour égayer cela, je leur ai amoureusement donné des noms de parfums de ma création.

Absolut Creepy
C’est le gars qui se la joue poète. Il t’écrit des poèmes érotiques atroces et t’envoie des roses fanées. Il te stalke dans ton quartier, à la sortie des cours. Il erre comme une âme en peine face à ton refus de céder à son insistance. Il te met sur un piédestal, tu es sa Muse, la fââââme cruelle qui torture son âme d’artiste. La Charlotte de Werther

heart-beating

En fait, tu le trouves juste pas vraiment intéressant et tu préfères largement les concours de pets entre copines à un après-midi avec lui passé à parler de psychanalyse.

Poire Éternelle
Poire, comme l’appelle Lauren, ou le Nice Guy, on ne vous le présente plus.

costanza-wink
*regarde sa TL Twitter*

Il est là, il attend, patiemment, que les miettes tombent de la table. Il pense qu’à force d’être gentil il réussira à avoir accès à votre vagin sacré. Le poirisme, c’est le cauchemar des autistes, puisque toute sa communication se base sur l’implicite: il faut deviner qu’il se sent attiré par nous et nous rendre compte que son amitié n’est qu’un succédanée pour lui, puisqu’il guette sournoisement, tapis dans l’ombre, l’occasion de vous sauter, enfin.

stop

S’il n’arrive pas à ses fins, il vous traitera de salope et ira chouiner sur JVC, parce que nier le droit au sexe à un mec, c’est quand même vachement violent et méchant.

C for Calimero
j’ai déjà parlé de Calimero dans cet article. Calimero c’est le gars qui pense que le sexe, c’est trop cool, et que si t’es pas hyper-fan t’es un peu une coincée qu’il réussira à libérer grâce à son Pénis Magique. Il est un peu dégueu et d’après mes sources, baise comme s’il était au pieu avec sa maman.

pda

Il se plait à imaginer que les femmes sont en constante compétition pour ses faveurs, et la moindre démonstration de solidarité féminine est susceptible de blesser son petit ego.

Eau de Dudebro
Comment parler du dudebro? Il y a tant à dire sur ce personnage. Le dudebro est un gars tellement peu sûr de sa virilité qu’il aura besoin de l’affirmer constamment, bien par moyen de vannes sexistes, bien par des bruits gutturaux quand se déplace en meute (par exemple, une manif, ou un bizutage des premières années en école de commerce). Il ne parle pas de ses sentiments parce qu’il n’est pas une tapette, faut pas déconner. Le dudebro est fatigant, mais plutôt inoffensif. Il a juste besoin d’être conforté dans son identité de mâââle. Pour vous débarrasser facilement de lui, jetez-lui un steak et des chips et éloignez-vous doucement.

Tormento
Tormento est l’évolution, la version un peu vieillotte d’Absolut Creepy. C’est l’Artiste incompris par excellence, le talent frustré qui se rêve souvent en pâle version de Bukowski. Il se décrit comme un loup solitaire, tel Ryan Gosling dans Drive, n’ayant besoin de personne et ne se souciant guère de l’opinion d’autrui.

sad_face

La vérité, c’est qu’il est tristement dépendant et a besoin désespérément d’un regard extérieur pour que cette façade tienne. Vous le trouverez généralement affalé dans un canapé, aigri, se bourrant la gueule au whisky en écoutant du Bashung, ou du Léo Ferré pour les plus vieux, pestant contre les manants qui ne peuvent comprendre son génie.

Cette liste est bien entendu non-exhaustive et j’ai hâte de voir les surprises que 2016 nous réserve en matière de tendances masculines.

Coeurs sur vous.

thankyou

2 réflexions sur “C’est mercredi, c’est misandrie!

  1. … Oui, décidément, dans mes errements hétérosexuels j’ai pu beaucoup ressembler à un Absolut Creepy. Je suis désolé… J’ai honte surtout. En plus je suppose autiste (en errance diagnostique elle aussi) la dernière fille à qui j’ai fait ça.
    Mais bon, un Absolut Creepy autiste, ça se présente quand même différemment… Si je harcèle autant qu’eux le font, tout le monde se met très vite contre moi, je suis incapable de me défendre… Alors je me cache… Et puis je recommence…
    Cela dit mes poèmes étaient quand même pas si souvent érotiques. Du moins j’espère.

    Je suis toujours hétérosexuel, au moins autant que Jujue. Depuis ma plus triste enfance j’ai toujours détesté les mecs (je sais pas comment fait Jujue). De bien vilaines expériences. Je suis condamné à rester « hétéro et cis », j’en suis vraiment navré… Qu’est-ce que je vais pouvoir développer comme paraphilie avec ça ?

Les commentaires sont fermés.